Grâce au Soudal Open, la Belgique retrouvera, en 2022, une belle place dans le calendrier du circuit européen. Le tournoi se disputera du 12 au 15 mai sur le parcours anversois du Rinkven International et sera doté d'un prize money de deux millions de dollars. "Thomas Pieters, Thomas Detry et Nicolas Colsaerts ont d'ores et déjà confirmé leur présence. Et nous espérons bien sûr convaincre d'autres grands noms du golf européen d'effectuer le déplacement", explique Michael Jones, promu directeur de l'épreuve.
...

Grâce au Soudal Open, la Belgique retrouvera, en 2022, une belle place dans le calendrier du circuit européen. Le tournoi se disputera du 12 au 15 mai sur le parcours anversois du Rinkven International et sera doté d'un prize money de deux millions de dollars. "Thomas Pieters, Thomas Detry et Nicolas Colsaerts ont d'ores et déjà confirmé leur présence. Et nous espérons bien sûr convaincre d'autres grands noms du golf européen d'effectuer le déplacement", explique Michael Jones, promu directeur de l'épreuve. En attendant, même Jack Nicklaus sera de la fête! Considéré comme le plus grand champion de tous les temps (18 titres en Majors), l'Américain, âgé aujourd'hui de 81 ans, a accepté de parrainer cette pendaison de crémaillère et fera spécialement le voyage à Anvers. Pour l'image et la médiatisation du tournoi, c'est évidemment un coup de maître. Autrefois, l'Open de Belgique était un grand classique de l'European Tour. La première édition eut lieu en 1910. Au palmarès, on retrouve, pêle-mêle, les noms de Walter Hagen, Henry Cotton, Flory Van Donck, José-Maria Olazabal, Nick Faldo ou Lee Westwood. Avec le Belgian Knockout, Thomas Pieters avait relancé l'événement sous une forme hybride en 2018 et 2019. Le Soudal Open revient avec un format plus classique (quatre tours en stroke play avec 156 joueurs au départ) et une grande ambition sportive et commerciale. "L'idée est d'en faire un grand événement récurrent du sport belge, à l'image du Grand Prix de F1 à Francorchamps ou du Memorial Van Damme en athlétisme", confie Bob Verbeek, le boss de l'agence Golazo, en charge de l'organisation. Le soutien financier du Groupe Soudal, sponsor principal du tournoi, a été évidemment essentiel dans la renaissance de l'Open. Leader européen dans la fabrication de mastics, de colles et de mousses, l'entreprise de Turnhout s'est engagée pour trois ans. Et plus si affinités. "Le golf a toujours fait partie de ma vie. Je suis membre à Rinkven depuis plus de 30 ans et je suis très heureux et très fier que Soudal soit associé à un tel projet", précise le baron Vic Swerts, fondateur et CEO du Groupe. Le business model du Soudal Open est, bien sûr, à construire. On sait qu'il n'est pas toujours simple en Belgique de faire bouger les passionnés de golf, souvent blasés. Mais cette fois, le concept semble bien ficelé. DP World, le sponsor de Dubaï qui vient de donner son nom au Tour européen, apportera généreusement un million de dollars dans la corbeille. Et les équipes de Golazo travaillent déjà à la promotion de différents packages VIP à l'attention des sociétés. Avec la présence de Jack Nicklaus en coulisses, ils devraient vite trouver preneurs!