C'est bien connu, les Britanniques parient sur tout et n'importe quoi. Comme le sexe du bébé de Meghan et Harry... Au mois d'avril, à la suite d'un long travail parlementaire, les autorités britanniques ont décidé de fixer la mise maximale à deux livres (2,3 euros) sur les terminaux de paris à cote fixe. Auparavant, ces machines, qui constituaient jusqu'à 50 % des recettes ...