Aucun doute, l'année budgétaire 2017 est un excellent cru. Le gouvernement fédéral a ramené le déficit à 1,1 % du produit intérieur brut. C'est la première fois depuis ...

Aucun doute, l'année budgétaire 2017 est un excellent cru. Le gouvernement fédéral a ramené le déficit à 1,1 % du produit intérieur brut. C'est la première fois depuis 2008 que le déficit est si faible. En 2016, il était encore de 2,5 % du PIB. Une croissance plus élevée que prévue, un boom des versements d'impôts anticipés et une augmentation des impôts payés par les entreprises expliquent ce beau résultat. En fait, le gouvernement Michel fait mieux que son objectif initial d'1,7 %. " Aujourd'hui, personne ne peut contester nos résultats, avec un déficit divisé par trois en trois ans seulement, a affirmé la ministre du Budget Sophie Wilmès. Nous avons retrouvé le niveau de déficit d'il y a 10 ans et nous avons la volonté de persévérer dans cette voie. " Dans le même temps, la dette publique a été réduite en 2017 à 103 % du PIB.