Début septembre, l'hiver s'annonçait tranquille sur le plan de la fourniture d'électricité. Marie- Christine Marghem, la ministre fédérale de l'Energie, avait même supprimé la réserve stratégique de 500 MW. Trois semaines plus tard, bardaf, c'est l'embardée ! Sur les sept réacteurs nucléaires, deux fonctionnent actuellement : Doel 3 et Tihange 1. Les cinq autres ne seront pas ou plus opérationne...

Début septembre, l'hiver s'annonçait tranquille sur le plan de la fourniture d'électricité. Marie- Christine Marghem, la ministre fédérale de l'Energie, avait même supprimé la réserve stratégique de 500 MW. Trois semaines plus tard, bardaf, c'est l'embardée ! Sur les sept réacteurs nucléaires, deux fonctionnent actuellement : Doel 3 et Tihange 1. Les cinq autres ne seront pas ou plus opérationnels dans l'immédiat. Pire, du 20 octobre au 29 novembre, Tihange 1 sera à l'arrêt pour révision et recharge de combustible. Un seul réacteur nucléaire nous fournira donc de l'électricité en novembre. Par rapport aux calculs d'Elia et depuis la décision de la ministre, la Belgique a perdu 3.000 MW jusqu'en décembre et, dans le meilleur des cas, 2.000 MW pour le reste de l'hiver. Comment en est-on arrivé là ? Doel 1 et 2 sont en arrêt plus long que prévu suite à la découverte d'une fuite dans le circuit de refroidissement de Doel 1 qui a entraîné la même réparation à Doel 2. Ils sont indisponibles au moins jusqu'en décembre. Deux autres réacteurs souffraient d'un effritement du béton dans un bâtiment blindé qui abrite les systèmes de secours. Pour Doel 3, c'est réglé, le réacteur est reparti fin juillet. A Tihange 3, au problème du béton est venu se greffer la découverte d'un vice de construction du même bâtiment. Si l'Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN) donne son feu vert, le réacteur devrait redémarrer... fin février, cinq mois plus tard que prévu. Cerise sur le gâteau : mercredi dernier, l'AFCN a annoncé que le même problème d'effritement avait été découvert cet été à Doel 4 et Tihange 2. Adieu sécurité d'approvisionnement pour cet hiver. Tihange 2 est annoncé à l'arrêt jusqu'au 31 mai ! Engie Electrabel espère relancer Doel 4 à la mi-décembre. A confirmer. L'hiver électrique belge s'annonce donc très tendu. Selon le Bureau du Plan, des délestages ne seraient déjà pas exclus en novembre... Et dans ce cas, un arrêt du trafic ferroviaire pourrait être envisagé.