"Les millennials désertent la télévision linéaire. Non seulement, les plateformes de diffusion mondiale comme Facebook prennent du temps de consommation aux acteurs traditionnels de la télévision, mais elles viennent en plus les challenger sur le terrain du contenu. Dès lor...

"Les millennials désertent la télévision linéaire. Non seulement, les plateformes de diffusion mondiale comme Facebook prennent du temps de consommation aux acteurs traditionnels de la télévision, mais elles viennent en plus les challenger sur le terrain du contenu. Dès lors, nous ne pouvons plus être de simples distributeurs, mais bien des fabricants de contenus. Nous devons avoir de plus en plus le contrôle sur la production et en particulier sur la fiction locale puisque la proximité est devenue une notion importante. Mais le numérique ne doit pas être perçu comme une menace pour autant. Il présente des atouts que nous pouvons aussi exploiter dans notre business model : le multi-écrans, la mobilité, l'interactivité, la recommandation de programmes, la publicité ciblée en fonction des datas disponibles, etc. Nous devons exploiter au mieux ces outils et poursuivre aussi notre politique de diversification en utilisant nos propres moyens promotionnels pour développer de nouveaux services (immobilier, téléphonie mobile, comptes bancaires, location de voitures, etc.). Je suis persuadé que la télévision va encore être très performante au niveau publicitaire dans les années à venir car il s'agit d'un média qui est bien mesuré et qui, grâce aux données présentes sur les boîtiers des opérateurs, permettra aux annonceurs d'affiner leur ciblage publicitaire. "