A 47 ans, ce père de trois enfants vient de prendre la semaine dernière ses fonctions de CEO Benelux de la multinationale américaine de l'agroalimentaire Mondelez International (Lu, Côte d'Or, Milka, Tuc, Stimorol, Philadelphia, Toblerone, etc.). Il remplace la Française Marie-Pascale Sire. Qui est-il ?
...

A 47 ans, ce père de trois enfants vient de prendre la semaine dernière ses fonctions de CEO Benelux de la multinationale américaine de l'agroalimentaire Mondelez International (Lu, Côte d'Or, Milka, Tuc, Stimorol, Philadelphia, Toblerone, etc.). Il remplace la Française Marie-Pascale Sire. Qui est-il ? Après des études économi- ques à la HEAO (Pays-Bas), ce Néerlandais fait ses premiers pas chez Lu. Nous sommes en 1993. " Lu Company était encore aux mains de Danone à l'époque ", précise Jan Willem Balk. Il y occupera différentes fonctions commerciales pendant huit ans, jusqu'en 2001, lorsqu'il décide de quitter la société et de passer du biscuit au café en rejoignant Douwe Egberts. Il y travaillera dans un premier temps dans l'équipe retail en tant que national account manager pour le groupe de distribution Ahold. " C'était une période très intéressante. Douwe Egberts venait de lancer Senseo ", se souvient-il. Il travaillera par la suite comme sales manager large business au sein de l'unité Douwe Egberts Coffee System. L'année 2007 signe en quelque sorte un retour à la case départ... mais à un autre poste. " Le directeur commercial de Lu pour les Pays-Bas m'a contacté pour me demander si j'étais intéressé de le remplacer. " Et Jan Willem Balk accepte directement. " C'était ma fonction rêvée, dit-il. Six semaines après mon arrivée, Lu était vendu à Kraft Foods. Je me suis occupé de l'intégration des deux, et en 2010, de l'intégration de Cadbury. " En 2012, lorsque Kraft Foods devient Mondelez International (à l'exception de ses activités nord-américaines qui sont scindées et deviennent Kraft Foods Group), l'homme devient managing director pour les Pays-Bas. Aujourd'hui, ce passionné de voyage et de sport (il pratique le foot chaque semaine) se réjouit de pouvoir " se baser sur son expérience forgée aux Pays-Bas afin de garantir la croissance de Mondelez dans le Benelux ". Jérémie Lempereur