Renault démocratise l'hybride plug-in (à batterie rechargeable sur secteur) : ce Captur est actuellement le seul petit SUV doté de cette technologie, dont le but est de réduire les émissions de CO2 grâce à un mode électrique étendu. Extérieurement, cette version hybride se distingue à peine des autres Captur. Idem à l'intérieur, où l'on retrouve la planche de bord avec écran central vertical de type tablette. Les classiques cadrans derrière le volant sont remplacés par un écran multifonction, sur lequel la carte de...

Renault démocratise l'hybride plug-in (à batterie rechargeable sur secteur) : ce Captur est actuellement le seul petit SUV doté de cette technologie, dont le but est de réduire les émissions de CO2 grâce à un mode électrique étendu. Extérieurement, cette version hybride se distingue à peine des autres Captur. Idem à l'intérieur, où l'on retrouve la planche de bord avec écran central vertical de type tablette. Les classiques cadrans derrière le volant sont remplacés par un écran multifonction, sur lequel la carte de la navigation peut s'afficher en grand. Bonne nouvelle, cette version hybride conserve l'habitabilité arrière des autres Captur, de même que leur banquette coulissante. Le coffre perd par contre quelques litres de contenance, à cause de l'implantation de la batterie sous le plancher. Le mode électrique est performant et, batterie remplie, nous avons pu parcourir 42 km sur un trajet mixte ville/route. Il est même possible d'approcher les 50 km d'autonomie sur des trajets exclusivement urbains, où la douceur et le silence du mode électrique rendent la conduite apaisante. Si vous ne dépassez pas ce rayon d'action entre deux charges, vous ne consommerez donc pas une goutte d'essence. Au-delà, le moteur thermique (d'origine Nissan) s'anime et vient travailler de concert avec l'électrique. L'ensemble ne fait pas vraiment ses 160 ch, mais les performances sont suffisantes en toutes circonstances et la boîte de vitesses à pignons évite l'effet d'emballement du moteur à l'accélération que l'on connaît sur les hybrides Toyota à train planétaire. Le compromis confort/tenue de route de ce Captur est efficace : la suspension contient bien les mouvements de caisse en virage, sans jamais se montrer figée ou percutante. Ce Captur hybride est donc agréable à vivre et à conduire. C'est aussi l'hybride plug-in le moins cher du marché (logique, vu que c'est le plus compact...). Il coûte néanmoins plus de 30.000 euros et séduira donc surtout les indépendants et sociétés, qui peuvent compter ici sur une déductibilité fiscale de 100%.