Acerta a analysé les statistiques du personnel de près de 40.000 sociétés entre 2015 et 2018. Cette étude démontre que les entreprises nouvellement créées ne sont pas les seules à assurer une certaine croissance de l'emploi. Ainsi, le taux d'occupation des entreprises qui existaient déjà en 2015 a augmenté de 5,84 % en trois ans. Cette croissance se constate d...

Acerta a analysé les statistiques du personnel de près de 40.000 sociétés entre 2015 et 2018. Cette étude démontre que les entreprises nouvellement créées ne sont pas les seules à assurer une certaine croissance de l'emploi. Ainsi, le taux d'occupation des entreprises qui existaient déjà en 2015 a augmenté de 5,84 % en trois ans. Cette croissance se constate dans tous les secteurs mais est, sans surprise, moindre dans l'industrie : services (+9,7%), commerce (+8,5 %), industrie (+2,7%), non marchand (+4 %), etc. Corollaire, le nombre d'équivalents temps plein (ETP) a, lui aussi, progressé. Mais ceci dans une proportion plus large. " C'est une bonne nouvelle puisque cela signifie que les contrats à temps partiel diminuent au profit de temps pleins, explique Benoît Caufriez, directeur d'Acerta Consult. Ces plus gros contrats sont aussi une façon de s'attaquer à la pénurie sur le marché de l'emploi : si vous dénichez des talents, optimisez-les au maximum. " Autre conclusion de l'enquête : la féminisation du marché de l'emploi. A l'exception des services, l'ensemble des secteurs connaît une augmentation d'occupation plus importante pour les femmes que pour les hommes. Commerce (+9,3 %) et industrie en tête (+5,9 %). Cette évolution modifie lentement mais sûrement le rapport hommes-femmes dans les secteurs. Néanmoins, il existe toujours une surreprésentation des hommes dans l'industrie (73-27) et des femmes dans le non-marchand (16-84). " Le non marchand attire toujours énormément la gent féminine, conclut Benoît Caufriez. Je pense notamment aux infirmières ou aux assistantes sociales. Mais les femmes gagnent du terrain dans l'industrie en raison d'une technologie grandissante de métiers historiquement lourds. " A noter que dans tous les autres secteurs, la parité est quasi de mise.