Son père Michel Rubinstein est un cador dans le domaine médical. Et comme le fruit ne tombe jamais loin de l'arbre, son fils Jonathan a suivi le même chemin d'excellence, sauf qu'il n'a pas enfilé la blouse blanche mais préfère gérer les OPA pour le compte de GBL, le holding géré par Ian Gallienne, son dynamique CEO avec lequel Jonathan Rubinstein travaille en étroite collaboration. Diplômé avec la plus grande distinction de l'Ecole de commerce Solvay (ULB), ce jeune homme de 27 ans a passé deux ans dans l'équipe fusions et acquisitions de la banque Lazard, avant de rejoindre l'équipe d'investissement de GBL en 2016. C'est notamment lui qui a couvert les investissements de GBL dans Burberry et Umicore. Et s'il fait parler de lui dans le petit sérail financier, c'est parce qu'à l'occasion de l'OPA lancée par GBL sur Parques Reunidos (deuxième plus grand opérateur de parcs d'attractions en Europe avec 61 parcs dont Bobbejaanland en Belgique), les investisseurs ont découvert qu'il avait été nommé administrateur de cette société pour le compte de GBL. Or, selon des statistiques officieuses, il serait ainsi à 27 ans le plus jeune administrateur d'une société cotée européenne. Beau signe de confiance de la part de Ian Gallienne, mais aussi sacré challenge.