Lors de son exercice 2018-2019 clôturé fin mars, le Guardian a enregistré son premier bénéfice depuis 1998, soit 800.000 livres, pour un chiffre d'affaires record de 223 milli...

Lors de son exercice 2018-2019 clôturé fin mars, le Guardian a enregistré son premier bénéfice depuis 1998, soit 800.000 livres, pour un chiffre d'affaires record de 223 millions. Le quotidien britannique de référence aurait sans doute disparu depuis longtemps s'il n'appartenait pas à une fondation, la Scott Trust, qui a toujours épongé ses pertes. En 2015, il avait toutefois procédé à un plan de restructuration drastique, causant la perte de 450 emplois. Il s'était aussi lancé dans un modèle digital original: pas d'accès payant à tout ou partie de ses articles en ligne, mais des donations volontaires et sans contrepartie des lecteurs. Trois ans plus tard, ce modèle fonctionne à merveille : le digital pèse aujourd'hui pour 55 % des revenus, et 655.000 personnes contribuent annuellement au journal dont l'audience est à une très large majorité (70 %) non britannique.