Le groupe Louis Delhaize traverse de solides turbulences. Si le chiffre d'affaires est resté quasi identique en 2018 (8,7 milliards d'euros), il a essuyé une perte nette de 929 millions...

Le groupe Louis Delhaize traverse de solides turbulences. Si le chiffre d'affaires est resté quasi identique en 2018 (8,7 milliards d'euros), il a essuyé une perte nette de 929 millions d'euros. Le résultat opérationnel a, lui, plongé dans le rouge à -883 millions alors qu'il était encore positif en 2017 (204). Ces résultats difficiles ont plusieurs explications mais reposent principalement sur la France où Louis Delhaize possède la grande majorité de ses hypermarchés Cora : dépréciations d'actifs, coûts de restructuration (aussi chez Match France) et l'effet des gilets jaunes. En Belgique aussi, les choses ne sont pas roses : Match a augmenté ses pertes de 13,1 millions d'euros en 2017 à 14,2 en 2018 tandis que Cora les a diminuées (de 19,4 à 17,8). Aucune restructuration n'est toutefois à l'étude chez Cora Belgique où on attend de récolter les premiers fruits de l'alliance avec la centrale d'achats de Carrefour.