Le Range a toujours symbolisé le mariage improbable entre le cuir et la boue, le faste et le goût de l'aventure. La dernière génération du modèle (la cinquième, déjà) ne déroge pas à la tradition. Sous la plateforme moulée à 80% dans l'aluminium, l'habitacle s'apparente à un vrai cocon pouvant pour la première fois accueillir jusqu'à sept passagers (dans la version longue uniquement). A l'arrière, on peut même disposer d'un siège inclinable avec repose-pied, pour un voyage en première classe. Et presqu'en apesanteur puisq...

Le Range a toujours symbolisé le mariage improbable entre le cuir et la boue, le faste et le goût de l'aventure. La dernière génération du modèle (la cinquième, déjà) ne déroge pas à la tradition. Sous la plateforme moulée à 80% dans l'aluminium, l'habitacle s'apparente à un vrai cocon pouvant pour la première fois accueillir jusqu'à sept passagers (dans la version longue uniquement). A l'arrière, on peut même disposer d'un siège inclinable avec repose-pied, pour un voyage en première classe. Et presqu'en apesanteur puisque les passagers sont posés sur une moelleuse suspension pneumatique à hauteur variable qui gomme toutes les déformations du revêtement. Sous le capot, on trouve de classiques moteurs diesels ou à essence, comptant six ou huit cylindres (de 249 à 530 ch) mais aussi deux propulseurs hybrides plug-in (440 ou 510 ch), associant un six cylindres à essence et un moteur électrique. Leur batterie offre jusqu'à 100 km d'autonomie en électrique avec, à la clé, une déductibilité maximale pour les indépendants. Mais pour cet essai, nous disposions de la version V8 à essence de 530 ch. Ce moteur d'origine BMW sait se faire discret ou hargneux à la demande, même si sa consommation est aussi à la carte... Le châssis suit bien le rythme, soutenu par ses nombreuses aides électroniques - dont des roues arrière directrices qui rendent ce bahut plus agile en virage et lui permettent aussi de braquer comme une petite Golf. Ceci dit, le gabarit éléphantesque reste handicapant en ville et à l'abord de certains croisements. Le prix est aussi un frein: l'entrée de gamme diesel débute à 128.581 euros et notre V8 d'essai très richement équipé frôlait lui les 200.000 euros... Un tarif royal. Mais ce nouveau Range épate par son extrême polyvalence route/tout-terrain, le bien-être de son habitacle et aussi cette classe typiquement british : il dégage certes un caractère opulent mais sans virer dans le mauvais goût ou le côté bling-bling de certains concurrents.