Depuis le début de l'année, de nombreux DRH belges font état, au sortir de deux années de pandémie, d'un véritable shift dans les priorités des ressources humaines et dans les aspirations des employés. Si notre pays n'a pas vraiment connu la grande démission, il n'en demeure pas moins que le monde du travail bouge chez nous: pénurie des talent...

Depuis le début de l'année, de nombreux DRH belges font état, au sortir de deux années de pandémie, d'un véritable shift dans les priorités des ressources humaines et dans les aspirations des employés. Si notre pays n'a pas vraiment connu la grande démission, il n'en demeure pas moins que le monde du travail bouge chez nous: pénurie des talents, besoin de sens au travail, importance du bien-être, nécessité d'une personnalisation des conditions salariales et d'organisation du travail, etc. A l'occasion de la fête du Travail, ManpowerGroup BeLux a sorti de bien intéressants résultats d'une enquête appelée Monde du travail: le grand basculement. Le groupe spécialisé est allé à la rencontre de 5.000 actifs dans le monde entier, dont la Belgique, pour connaître leurs aspirations. Les résultats confirment un certain nombre de tendances observées chez nous. D'abord, la flexibilité est devenue un must: 45% des employés souhaitent pouvoir choisir librement leurs horaires de travail, 35% leur lieu de travail. Quatre personnes sur 10 veulent choisir les jours où ils travaillent à distance et avoir la flexibilité de changer ces jours chaque semaine. Ensuite, la recherche de bien-être au travail. Les employés désirent que leur employeur fasse preuve d'empathie et se soucie de leur bien-être, de leur santé, de leur sécurité financière mais également de leur employabilité. Deux chiffres sont éclairants: 49% sont prêts à changer d'entreprise pour un meilleur bien-être, 81% demandent davantage de formations. Enfin, le travail doit être porteur de sens. Ce qui doit se traduire par un engagement sociétal fort de leur employeur: 64% des employés veulent ainsi contribuer à travers leur travail à améliorer la société.