Le golf est un sport très particulier où les joueurs doivent parfois se sanctionner eux-mêmes. Alors qu'il était idéalement placé dans le haut du classement lors du troisième tour de l'English Cha...

Le golf est un sport très particulier où les joueurs doivent parfois se sanctionner eux-mêmes. Alors qu'il était idéalement placé dans le haut du classement lors du troisième tour de l'English Championship, Nicolas Colsaerts s'est ainsi infligé deux points de pénalité sur le trou n°11. Lors d'une sortie de bunker, il a estimé que son club avait peut-être légèrement touché le sable dans son backswing, ce qui est interdit dans les règles. Ni son partenaire de jeu Andrew Johnston, ni son caddie Bryan, ni même les caméras de télévision n'avaient rien remarqué. Mais dans le doute, Colsaerts a préféré déclarer à l'arbitre sa possible faute. Cet incident a logiquement perturbé le champion belge qui, ensuite, n'a plus jamais été en course pour un quatrième titre sur l'European Tour. Il a finalement terminé l'épreuve à la neuvième place, à cinq coups de l'Anglais Andy Sullivan. Mais il a, surtout, rappelé combien le fair-play était un élément essentiel dans le jeu de golf.