Au printemps 2019, le Civa (Centre international pour la ville, l'architecture et le paysage) s'invitait à Kanal pour une expo baptisée Miscellaneous Follies, une série de reproductions de grande taille examinant les " monstres, ruines et temples " de l'...

Au printemps 2019, le Civa (Centre international pour la ville, l'architecture et le paysage) s'invitait à Kanal pour une expo baptisée Miscellaneous Follies, une série de reproductions de grande taille examinant les " monstres, ruines et temples " de l'architecture. Dans son cadre plus intime de la rue ixelloise de l'Ermitage, voilà que s'installe une suite baptisée Belgian Follies, manière d'aborder la richesse de notre pays en matière de constructions pas forcément orthodoxes. Entendez ces " ruines, grottes, belvédères, pyramides, obélisques ou kiosques " qui firent le chic et parfois le choc des parcs aristos du 18e siècle et qui se sont ensuite multipliés en milieu urbain. Leur excentricité est ici abordée via des documents tels que des maquettes, gravures et livres, dessinant une promenade dans le temps et la géographie, particulièrement via les parcs d'Enghien, de Schoonenberg, du château d'Attre et de Wespelaar. Ce samedi 22 août, présentation de l'expo par son commissaire, Michel Matty, à 12 et 15 heures. Gratuit mais inscription nécessaire. Et puis, avant de quitter le Civa, il faut prendre un peu de temps pour s'attarder dans la librairie du musée, riche en ouvrages d'architecture et plus si affinités.