Les récents tourments de la Ville de Bruxelles vont d'autant moins endommager le Brussels Summer Festival que son parrain est Philippe Close, futur bourgmestre et amateur prononcé de rock. Même si depuis sa création en 2002, le BSF a pu enclencher la controverse (notamment sur la pratique de cachets jugés trop élevés par la concurrence), il draine l'enthousiasme du public b...

Les récents tourments de la Ville de Bruxelles vont d'autant moins endommager le Brussels Summer Festival que son parrain est Philippe Close, futur bourgmestre et amateur prononcé de rock. Même si depuis sa création en 2002, le BSF a pu enclencher la controverse (notamment sur la pratique de cachets jugés trop élevés par la concurrence), il draine l'enthousiasme du public bruxellois. Via un programme pas forcément aventureux mais agréablement éclectique. A un prix imbattable, 65 euros le passe pour 10 jours, le BSF propose une trentaine de soirées réparties en quatre endroits, la royale place des Palais et non moins prestigieux Mont des Arts, l'intime chapiteau Magic Mirrors et la salle de La Madeleine. Dans cette dernière, on pointe subjectivement la soirée du 7 août, partagée entre jazzmen de qualité - dont le batteur Manu Katché - et Viktor Lazlo qui annonce un album à la rentrée, ainsi que le 9 août, avec le retour de la chanteuse israélienne Noa, ou encore le 12 août et la reformation d'Allez Allez après une première aux Francos. Le 9 encore, on coche au Mont des Arts un triplé frenchie - Jain, Lescop, Fishbach - alors que le Magic Mirrors invite un autre doublé hexagonal intéressant, Octave Noire et Magyd Cherfi, le 6 août. Toujours dans ce lieu à miroirs qui favorise les bonnes vibrations, deux jeunes groupes belges d'envergure : Oyster Node le 12 août et Sonnfjord, deux jours plus tard. Au rayon superstars obligatoires, le BSF accueille le 15 août, sur la place des Palais, l'électro-pop classique des Pet Shop Boys dans un show qu'on dit spectaculaire. La veille, les Belges Ozark Henry et Mountain Bike, et l'Irlandais Neil Hannon de The Divine Comedy assureront une soirée couronnée par la Canadienne Feist, l'une des chanteuses aventureuses de ce millénaire. Brussels Summer Festival du 6 au 15 août à Bruxelles, www.bsf.be Par Philippe Cornet