Il ne reste que peu de souvenirs de l'activité bouillonnante de l'ancien port de Bruxelles. Construit en 1680, Le Cheval Marin, tout au bout du marché aux Poissons, faisait office d'auberge tout en hébergeant le capitaine du port.
...

Il ne reste que peu de souvenirs de l'activité bouillonnante de l'ancien port de Bruxelles. Construit en 1680, Le Cheval Marin, tout au bout du marché aux Poissons, faisait office d'auberge tout en hébergeant le capitaine du port. Cet exemple unique de l'architecture portuaire de l'époque en briques et grès mêlés d'éléments baroques n'est en fait qu'une copie... Le Cheval Marin a, en effet, été démoli puis reconstruit à l'identique en 1899 à la demande de la Ville de Bruxelles. Abandonné depuis 1999, il est devenu propriété en 2015 de Pubstone, une coentreprise de Cofinimmo et AB InBev. Après une longue rénovation, l'établissement a été mis en gérance en juin 2018 auprès de Jalal Pousseur et Johnny Malfait, les deux compères du Café de la Pompe à Saint-Gilles. A côté d'une offre bar exhaustive, ils proposent une restauration au rapport qualité/prix intéressant. Le matin (dès 8h30), les petits-déjeuners démarrent à 6,50 euros. Pour le lunch, le Cheval Marin propose un plat du jour (13 euros) - un copieux rôti de boeuf en croûte d'épices le jour de notre visite - mais aussi des hamburgers maison (dont un 100 % veggie) et un Américain (15 euros) avec du boeuf estampillé Dierendonck. Si les soirées sont réservées aux grignotages, le brunch du week-end vaut le détour avec, entre autres, des assiettes bagels accompagnées d'une salade et d'un yaourt au granola (13 euros). Pour 4 euros de plus, le cava (et sa version mimosa) et le Bloody Mary vous sont servis à volonté. Un bon plan.