Le 16 décembre 1944, à 5h30 du matin, les troupes du Reich lancent une ultime tentative de renverser le cours de la guerre. Le 25 décembre, elles marchent sur Bastogne, La Roche-en-Ardenne, Marche, Libramont, Celles et sur une partie du Grand-Duché de Luxembourg. Les Américains sont totalement pri...

Le 16 décembre 1944, à 5h30 du matin, les troupes du Reich lancent une ultime tentative de renverser le cours de la guerre. Le 25 décembre, elles marchent sur Bastogne, La Roche-en-Ardenne, Marche, Libramont, Celles et sur une partie du Grand-Duché de Luxembourg. Les Américains sont totalement pris au dépourvu. Bastogne est encerclé. C'est l'enfer pour les frères d'armes de la 101e division aéroportée. Plus de 70 ans après les faits, la Bataille des Ardennes passionne toujours autant. Loin du grand récit militaire, Denis Hambucken, Liégeois d'origine habitant aux Etats-Unis, nous plonge avec beaucoup de simplicité et de passion dans le quotidien du soldat américain durant ce terrible hiver 1944. Remarquablement illustré, le livre fourmille de détails, de photos, d'anecdotes sur la vie des G.I. en pleine offensive Von Rundstedt. On le parcourt quasiment comme un recueil d'images. L'auteur passe en revue le matériel (mitraillette, mitrailleuse, lance-flammes, grenades, jeep, char, etc.) et détaille avec beaucoup de précision l'équipement (trousse de toilette, ration de tabac, bottines, gants, plaques d'identité, boîte de secours, vaccins, etc.). Bien sûr, Denis Hambucken rend hommage aux vétérans au travers de divers témoignages, à l'image de ce repas de Noël chaud et parfaitement inattendu raconté par Peter Drevinski, soldat de la 26e division " Yankee ". Denis Hambucken, " Le quotidien des GI. La bataille des Ardennes ", éditions Racine, 144 pages, 29,95 euros. S.B.