Memphis Meat, une start-up californienne qui promet de commercialiser en 2021 de la viande artificielle, vient de lever 17 millions de dollars lors d'un tour de table. Elle a...

Memphis Meat, une start-up californienne qui promet de commercialiser en 2021 de la viande artificielle, vient de lever 17 millions de dollars lors d'un tour de table. Elle a séduit une flopée d'investisseurs, dont Bill Gates (Microsoft), Richard Branson (Virgin), Cargill (le géant américain des ingrédients alimentaires) ou DFJ (le fonds qui a précédemment cru en Tesla, SpaceX et Skype). Cela représente une belle reconnaissance. Memphis Meat arrive à produire cette viande artificielle en isolant en laboratoire des cellules de boeuf ou de poulet, puis en les nourrissant d'un cocktail de glucose, de vitamines et d'oxygène dans des bio-réacteurs en acier. Au bout de 20 jours, cela donne de petites boulettes ou de petits carrés de volaille. Avantages ? Pas d'élevage industriel. Pas d'abattage d'animaux. Pas d'empreinte écologique élevée. Par Jean-Christophe de Wasseige