Encore une légende qui s'écroule. Systématiquement identifiée à la Révolution française, la Terreur - avec une majuscule - n'est p...

Encore une légende qui s'écroule. Systématiquement identifiée à la Révolution française, la Terreur - avec une majuscule - n'est pas une particularité française. Et s'il est domaine où son succès est indiscutable, " c'est celui de la fiction ", commente ce petit livre qui montre, par une comptabilité parfois cynique, comment la terreur - avec une minuscule - a toujours accompagné la pratique du pouvoir. Les exemples ne manquent pas : Machiavel, Napoléon - qui n'était finalement qu'un " Robespierre à cheval " - et hélas, aujourd'hui. Jean-Clément Martin, La Terreur, vérités et légendes, Editions Perrin, 24 pages, 13 eurosPar Guillaume Capron