Avec l'été, la vie commence à retrouver un semblant de normalité. Certains ont repris leurs activités sportives, à vélo ou à pied. D'autres profitent de la réouverture des frontières pour multiplier randonnées sauvages et balades en pleine nature. Le casanier forcé se remet à rêver d'escapades sportives, de concerts en plein air, de grands espaces... Et si les dernières trouvailles techno pouvaient nous aider à renouer avec les sens, à reprendre goût à la vie et à profiter du grand air ?
...

Avec l'été, la vie commence à retrouver un semblant de normalité. Certains ont repris leurs activités sportives, à vélo ou à pied. D'autres profitent de la réouverture des frontières pour multiplier randonnées sauvages et balades en pleine nature. Le casanier forcé se remet à rêver d'escapades sportives, de concerts en plein air, de grands espaces... Et si les dernières trouvailles techno pouvaient nous aider à renouer avec les sens, à reprendre goût à la vie et à profiter du grand air ? Entre vélos électriques, photophones, enceintes portables et montres sportives, la high-tech regorge d'objets connectés pour se refaire une santé, tant au niveau du corps que de l'esprit. Certains aident à perdre les quelques kilos pris durant ces longues semaines d'inactivité forcée, d'autres vous poussent à aiguiser votre regard ou vous invitent simplement à prendre l'air. Et à profiter pleinement de vos prochains voyages à l'étranger... Après notamment Cowboy et VanMoof, c'est au tour d'Angell, nouvelle marque française, de tenter de percer dans l'univers des vélos à assistance électrique légers et connectés, avec un deux-roues au design audacieux et minimaliste signé par Ora-ïto. Réalisé en aluminium et carbone, l'Angell intègre un écran tactile sur le guidon, une batterie amovible de moins de 2 kg et des feux de signalisation pour un poids plume de 13,9 kg. Un luxe d'équipements invisibles, fondus dans des contours fluides de ce vélo intelligent. La batterie, très compacte, intègre feux de position et clignotants et promet une autonomie de 70 km. Mais la force de l'engin réside dans son aspect connecté. Le cadre est équipé d'un écran tactile LCD couleur de 2,4 pouces permettant d'afficher diverses informations (vitesse, météo, indice de pollution, autonomie restante, navigation GPS, etc.) et de petites vibrations dans les poignées indiquent quand et où tourner. On y trouve aussi une puce 2G pour les mises à jour du software, ainsi qu'un système d'alerte automatique à un proche en cas de chute. Enfin, figurent aussi au menu des capteurs de mouvement pour lancer des alarmes en cas de tentative de vol, mais aussi un système de géolocalisation si le filou a réussi son coup. Une série d'accessoires est proposée en complément : garde-boue et panier en bois, casque, masque antipollution... Assemblé par le géant français SEB, ce vélo se place comme un concurrent direct du Cowboy belge, qui vient tout juste d'annoncer sa troisième version. Prix : 2.690 euros (disponible en août). Festivals ou pas, l'été rime avec musique. Pour rendre justice à vos playlists digitales, il existe des dizaines d'enceintes nomades. Mais rares sont celles à intégrer aussi la radio numérique DAB+, le successeur de la bande FM. Sans être la plus célèbre auprès du grand public, la marque berlinoise Teufel Audio s'est construit une réputation d'excellence en s'aventurant dans toutes les facettes de l'audio. Le fabricant propose la Radio 3sixty : le nom fait allusion au son omnidirectionnel à 360 degrés produit par des haut-parleurs " Dynamore " orientés vers le haut et un subwoofer orienté vers le bas. Avec cette radio portable au look faussement vintage, Teufel veut offrir le meilleur son, quelle que soit la position d'écoute. La radio se démarque par sa conception acoustique, qui fait appel à des transducteurs large-bande verticaux de 50 mm de diamètre, associés à un gros radiateur passif de 90 mm dédié aux basses fréquences. L'objet est aussi polyvalent en matière de sources : en plus d'embarquer la FM, le DAB+ et la radio internet, on peut y brancher son smartphone via Bluetooth, Spotify Connect ou une prise USB. Lors de notre test, la radio a fourni une image sonore volumineuse avec des aigus détaillés et des basses précises. Un petit luxe sonore à emporter sous la tente, au bord d'un lac ou dans le jardin. Prix : 249 euros. Pensée principalement pour les sports en extérieur, la nouvelle montre connectée Grit X de Polar se présente comme un modèle robuste répondant à des normes de résistance de niveau militaire et étanche jusqu'à 100 mètres. La Grit X innove d'abord avec une fonctionnalité Hill Splitter, capable de distinguer les côtes, les descentes et les sections plates avec un aperçu mieux détaillé que les autres modèles qui mettent l'accent sur le dénivelé sans préciser les différences. Autre point intéressant, lors d'une activité sportive prolongée ou intense, la montre est capable de conseiller quand son porteur doit boire et se ravitailler. Prête pour les conditions extrêmes et profitant d'un boîtier tout en acier, elle dispose en outre de toute une batterie de capteurs et d'un GPS pour en faire un véritable guide, avec un programme de coaching pour chaque sport. Equipée d'un écran tactile couleur, elle tient sept jours sans recharge avec suivi continu de la fréquence cardiaque. Pour les amateurs de sensations fortes. Prix : 429,90 euros. Quinze ans après son premier reflex " Alpha ", Sony accueille un nouveau modèle hybride, rapide et connecté : le 7R Mark IV. Dès sa prise en main, l'appareil se veut simple, raffiné, mais naturellement taillé pour l'aventure. Tropicalisé et léger (676 grammes), le 7R Mark IV voit son gabarit grandir pour une meilleure prise en main. Dans le viseur : une belle finesse d'affichage dont la définition a été accrue pour atteindre 5,76 millions de points. Derrière l'objectif : un capteur CMOS 24x36 ( full frame) avec une définition record de 61 mégapixels et une sensibilité qui s'étend de 50 à 102.400 Iso. Capable de réaliser 10 images par seconde en pleine résolution (5.976 x 3.992 pixels), sa rafale le rend parfaitement compatible avec des activités sportives et d'extérieur. Autre nouveauté : pour la première fois sur ce modèle, l'autofocus avec suivi et détection de l'oeil et des visages est disponible en vidéo. Pratique et résolument premium. Prix : 3.990 euros (en version nue). Ceci n'est pas un jouet, mais un quadricoptère destiné aux amateurs de sensations fortes. Le nouveau DJI Mavic Air 2 se démarque par son mode vidéo 4K Ultra HD à 60 images par seconde et un mode ralenti Full HD à 240 images par seconde. Idéal pour filmer des scènes d'action. Sa caméra intégrée s'accompagne d'un capteur CMOS de type 1/2 pouce et d'un objectif grand-angle équivalent à un 24 mm f/2,8. En photo, il intègre même un mode ultra-HD de 48 millions de pixels pour des paysages encore plus précis et saisissants. Doté d'une portée de 18,5 km, cet appareil peut atteindre jusqu'à 5 km d'altitude et voler 34 minutes sans être rechargé. Presque tout-terrain, le DJI Mavic Air 2 peut tutoyer les 70 km/h en mode " sport " et rester stable face à des vents allant jusqu'à 38,5 km/h. Facile à manier, il intègre de nombreuses technologies d'assistance au vol, des détecteurs d'obstacles et un suivi automatique d'un sujet. On aime : ses fonctions créatives comme l'Hyperlapse 8K et ses modes de vol préprogrammés qui permettent d'obtenir des vidéos avec un rendu cinématographique professionnel. Avec sa taille de guêpe et ses 570 grammes, il vous accompagnera sur les terrains les plus extrêmes. Prix : 849 euros (1.049 euros avec des accessoires et trois batteries supplémentaires). Arrivée très discrètement sur le marché belge, la marque chinoise Oppo tente de se faire une place dans le secteur déjà bien encombré des smartphones premium. Son dernier fleuron, le Find X2 Pro, illustre tout le potentiel du constructeur, qui mise en priorité sur la compatibilité 5G et un équipement photo très ambitieux. Face avant, l'appareil est doté d'un capteur haute résolution de 32 mégapixels. Au dos, on retrouve un équipement de haut niveau : un objectif principal associé à un capteur de 48 mégapixels, un ultra-grand angle de 120° avec capteur de 48 mégapixels et un téléobjectif périscopique de 13 mégapixels. Les ingénieurs d'Oppo ont développé des algorithmes qui assurent une gestion des couleurs particulièrement réussie. Avec une bonne stabilisation, des flous d'arrière-plan bien maîtrisés, le Find X2 Pro permet aussi d'enregistrer des vidéos en 4K à 60 images par seconde. Et même de capturer des séquences en HDR10+. Sous le capot, le Find X2 Pro dépasse même certains de ses concurrents : il embarque un processeur ultrarapide (Qualcomm Snapdragon 865), 12 Go de Ram et un disque dur king size de 512 Mo. On apprécie beaucoup son écran incurvé de 120 Hz et, surtout, sa charge ultrarapide : comptez 38 minutes pour faire le plein et 15 minutes pour remplir 60%. Un record ! Prix : 1.199 euros.