Depuis que la Belgique a écarté le Rafale de la course au remplacement des F-16, on imaginait la présence de Dassault en Belgique en tant qu'actionnaire (depuis 50 ans ! ) de la Sabca plus que comptée. Le suspense a été un tantinet entretenu après le rachat par le constructeur français des 43,57 % de Fokker pour quasiment une bouchée de pain. Qu'allait faire Dassault de ses 96,85 % dans ...