La radio, ce sera pour une prochaine fois : l'expo tenue dans l'ancien carmel de Mont-sur-Marchienne, s'intéresse exclusivement au petit écran, et ce depuis la toute première diffusion de ce que l'on appelait alors l'INR, le 31 octobre 1953. Le directeur du musée carolo, Xavier Canonne, s'est personnellement penché sur la collection assemblée par la Sonum...

La radio, ce sera pour une prochaine fois : l'expo tenue dans l'ancien carmel de Mont-sur-Marchienne, s'intéresse exclusivement au petit écran, et ce depuis la toute première diffusion de ce que l'on appelait alors l'INR, le 31 octobre 1953. Le directeur du musée carolo, Xavier Canonne, s'est personnellement penché sur la collection assemblée par la Sonuma, société qui gère les archives de la RTBF depuis début 2009. Avec le responsable éditorial de cette dernière, Eric Loze, ils ont exploré une matière de pas moins de 12.000 clichés, la majorité en noir et blanc, rassemblée depuis plus de soixante ans. Il s'agit bien évidemment d'images prises sur les plateaux mais aussi dans les coulisses, les loges, les parages des émissions. Ces traces de moment télévisuels sont d'autant plus précieuses qu'un nombre important de programmes de la future RTBF étaient réalisés en direct et n'ont donc pas été archivés : les photos sont parfois les seuls témoignages de leur existence. Un quart environ de la collection de la Sonuma provient d'un seul auteur, Erik Machielsen, fou de musique, qui a saisi trois décennies de pop, rock et chanson de passage à la télévision belge : ce qui pouvait paraître comme anecdotique forme au final, un véritable récit historique. Au Musée de la photo, a été reconstitué un plateau vintage avec couleur d'époque - un orange flamboyant - avec de l'équipement tout aussi retro : la gigantesque caméra de studio a dû être empruntée au musée de la VRT, la RTBF ayant liquidé ses équipements anciens. Pourtant, comme le rappelle cette exposition charmante, entretenir la mémoire télévisuelle est un bel exercice pour comprendre la médiatisation actuelle. Jusqu'au 24 septembre au Musée de la Photographie à Charleroi, www.museephoto.be Par Philippe Cornet