Le nouveau ministre wallon de l'Energie, le libéral Jean-Luc Crucke, a signé un chèque de 220 millions d'euros pour racheter les certificats verts excédentaires d'Elia. Une mesure de plus pour dégonfler un tantinet la ...

Le nouveau ministre wallon de l'Energie, le libéral Jean-Luc Crucke, a signé un chèque de 220 millions d'euros pour racheter les certificats verts excédentaires d'Elia. Une mesure de plus pour dégonfler un tantinet la bulle du photovoltaïque. Et le temps était compté. Le gestionnaire du réseau haute tension est tenu d'acheter les certificats verts wallons qui ne trouvent pas preneurs à un prix garanti de 65 euros. L'opérateur applique une surcharge de 13,82 euros par MWh pour financer ces rachats. Malgré de précédentes mesures (mise au frigo, diminution des subsides, etc.), le nombre de certificats verts continue à augmenter, plombant les caisses d'Elia. Prévue pour le 1er octobre, une augmentation de cette surcharge tarifaire risquait de s'appliquer en l'absence de solution. Pour éviter ce nouveau surcoût, Jean-Luc Crucke a donc poursuivi le travail de son prédécesseur, Christophe Lacroix (PS), et a racheté 2,8 millions de certificats verts pour une valeur totale de 220 millions d'euros. Une opération financée par une série d'organismes publics wallons. par Bastien Pechon