Huit enseignants sur dix estiment que la qualité de l'enseignement dispensé en Flandre a baissé. Un sur six qualifie même le recul " d'énorme " et deux sur trois considèrent que décrocher un diplôme...

Huit enseignants sur dix estiment que la qualité de l'enseignement dispensé en Flandre a baissé. Un sur six qualifie même le recul " d'énorme " et deux sur trois considèrent que décrocher un diplôme d'enseignement secondaire est aujourd'hui plus facile qu'auparavant. Tels sont les résultats assez inquiétants de la première grande Lerarenenquête lancée par le quotidien Het Nieuwsblad auprès de 2.920 enseignants. Plus inquiétant encore : un enseignant sur trois à peine estime que la réforme majeure de l'enseignement flamand, promise par la ministre Hilde Crevits pour septembre 2019, améliorera la situation. Parmi les points noirs figurent, dans le primaire, la maîtrise de la lecture et de l'écriture considérée comme " plus mauvaise qu'avant " par 51% des sondés et, dans le secondaire, la connaissance des langues qui recueille 74% d'opinions négatives ainsi qu'en mathématiques, le raisonnement abstrait, considéré comme " moins bon qu'avant " par 60% des enseignants interrogés.