Il fut un temps où, en reportage ou en vadrouille, il fallait s'équiper d'un boîtier lourd et encombrant avec sa panoplie d'objectifs pour avoir plusieurs angles de vue. Au reflex les clichés exigeants, les prises de vue travaillées, la liberté créatrice... mais à condition de passer par un véritable apprentissage, tant technique qu'artistique. Fatalement, le poids, le volume et la technicité de ces appareils en ont découragé plus d'un(e), brisant peut-être des milliers de vocations. Et les plus tenaces portent encore les stigmates de ces journée passées avec l'appareil accroché autour du cou.
...