Le printemps dernier, les moines de l'abbaye de Grimbergen avaient annoncé leur désir de brasser à nouveau la bière du même nom en leur sein. Une a...

Le printemps dernier, les moines de l'abbaye de Grimbergen avaient annoncé leur désir de brasser à nouveau la bière du même nom en leur sein. Une activité arrêtée au lendemain de la Révolution française de 1789. Aujourd'hui, par le jeu des alliances et des fusions, la Grimbergen belge est brassée à Alken par le groupe Alken Maes (Heineken) et la française à Obernai par Kronenbourg (groupe Carslberg). Avec l'accord des deux groupes, les moines ont désormais finalisé leur projet. L'abbaye va commencer à brasser des cuvées spéciales de la Grimbergen à partir de l'été 2020. Une activité qu'elle va développer au Fenikshof, soit au même endroit qu'au 18e siècle. La production restera artisanale et limitée à 10.000 hectolitres par an.