Un prize money de deux millions de dollars, un budget global de près de cinq millions d'euros, un plateau de champions très relevé avec, notamment, 14 joueurs de Ryder Cup et 74 vainqueurs de tournois sur le circuit professionnel européen: le Soudal Open, qui débute ce jeudi sur le parcours anversois de Rinkven, recèle tous les secrets pour faire swinguer la Belgique!
...

Un prize money de deux millions de dollars, un budget global de près de cinq millions d'euros, un plateau de champions très relevé avec, notamment, 14 joueurs de Ryder Cup et 74 vainqueurs de tournois sur le circuit professionnel européen: le Soudal Open, qui débute ce jeudi sur le parcours anversois de Rinkven, recèle tous les secrets pour faire swinguer la Belgique! Certains l'ont oublié mais notre pays a longtemps été l'une des capitales du golf du Vieux Continent. La première édition de l'Open de Belgique date ainsi de 1910. Elle avait couronné le Français Arnaud Massy, lauréat du British Open trois ans plus tôt. Le tournoi a ensuite sacré d'autres grands noms comme l'Américain Walter Hagen en 1924, l'Anglais Henry Cotton en 1930, 1934 et 1938 ou, bien sûr, "notre" Flory Van Donck. Le champion belge a même soulevé le trophée à cinq reprises (1939, 1946, 1947, 1953 et 1956). A l'époque, le Bruxellois faisait, il est vrai, partie des meilleurs joueurs du monde. Plus près de nous, sous l'ère professionnelle, on se souvient notamment des succès de l'Irlandais Eamonn Darcy (1987), des Espagnols José Maria Olazabal (1988) et Miguel Angel Jimenez (1992), du Nord-Irlandais Darren Clarke (1993) et des Anglais Nick Faldo (1994) et Lee Westwood (1998 et 2000). Rien que des noms illustres. Au fil des éditions, la plupart de nos grands clubs royaux ont été l'hôte de l'épreuve. Avant d'élire résidence sur le parcours de Rinkven, celle-ci a ainsi fait escale au Ravenstein, à l'Antwerp, à Spa, à Latem, au Waterloo, au Bercuit et, bien sûr, au Zoute. Malgré sa lente démocratisation, le golf n'est pas le sport le plus populaire en Belgique. Mais il a toujours bénéficié du soutien de marques prestigieuses qui donnèrent leur nom à l'événement comme Volvo, Peugeot, Renault, Piaget, Alfred Dunhill ou, bien sûr, Belgacom qui parraina les trois dernières éditions du 20e siècle au Zoute avec le regretté John Goossens comme inspirateur. C'est au tour, cette année, de la société Soudal, géant mondial des matériaux chimiques de construction, de sponsoriser l'évènement. Un nouveau profil pour un nouveau tournoi qui se veut à la fois qualitatif, moderne, jeune et fun et qui souhaite aller à la rencontre d'un autre public. Un peu à l'image de l'évolution du golf dans notre pays. Comme de coutume, le village VIP accueillera, dans ses salons, des hommes d'affaires désireux de mélanger les plaisirs du golf et du networking. Mais parallèlement, de nombreuses animations et des concours ludiques seront au programme du grand public. Une vaste party, avec DJ branché, est même au programme du samedi soir. La fête du golf est servie show!