Cela fait des semaines que nous vous parlons des pénuries en cours en Grande-Bretagne. Les nouvelles règles très dures en matière d'immigration suite au Brexit, combinées à la défection de personnel placé en quarantaine ou atteint par le covid, ont privé les entreprises de main-d'oeuvre. C'est particulièrement criant parmi les chauffeurs de poids lo...

Cela fait des semaines que nous vous parlons des pénuries en cours en Grande-Bretagne. Les nouvelles règles très dures en matière d'immigration suite au Brexit, combinées à la défection de personnel placé en quarantaine ou atteint par le covid, ont privé les entreprises de main-d'oeuvre. C'est particulièrement criant parmi les chauffeurs de poids lourds: les entreprises n'arrivent plus à délivrer leurs biens dans les supermarchés ou chez les grossistes, pour ne citer que le secteur agroalimentaire. Depuis la semaine dernière, ce sont les pétroliers qui rament aussi pour alimenter les stations-services. Ce lundi, un tiers des pompes BP étaient vides, d'après estimation. La Petrol Retailers Association qui fédère 5.500 stations indépendantes parlait, elle, de 90% de ses membres en pénurie totale ou partielle. La situation a provoqué l'apparition de files gigantesques devant les pompes britanniques encore approvisionnées le week-end dernier. Face à une situation potentiellement explosive avant l'hiver, Boris Johnson a décidé d'accorder 10.500 visas temporaires dont 5.000 réservés à des chauffeurs. Comme ils ne seront valables que trois mois, on s'interroge tout de même sur leur attractivité auprès des étrangers. Certains parlent d'ailleurs d'extinction d'un feu de forêt avec un verre d'eau. Selon le secteur, il manquerait près de 100.000 chauffeurs. Le gouvernement britannique envisage aussi d'activer un plan préparé en cas de Brexit dur: l'opération Escalin qui vise à mobiliser des centaines de chauffeurs militaires pour conduire une réserve de 80 tankers sur roues. Enfin, Boris Johnson a délivré les pétroliers des règles du Competition Act. Ils peuvent donc désormais échanger des données afin de mieux cibler leurs livraisons.