A l'instar de nombreux pays européens - dont la Belgique -, la France compte elle aussi baisser son taux nominal à l'impôt des sociétés. Concurrence fiscale obli...

A l'instar de nombreux pays européens - dont la Belgique -, la France compte elle aussi baisser son taux nominal à l'impôt des sociétés. Concurrence fiscale oblige. Comme promis par le président Macron, un projet vient d'être dévoilé par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Les taux actuels de 33 % pour les grandes entreprises et de 28 % pour les PME faisant moins de 75.000 euros de bénéfices vont ainsi passer à 25 % en 2022. Cela se fera par étapes et représentera à l'échéance un allègement global de 11 milliards d'euros. Pour rappel, chez nous, un projet assez similaire a été arrêté en juillet par le gouvernement de Charles Michel. Le taux de l'Isoc devrait passer de 33 % aujourd'hui à 25 % en 2020, tout en accordant un taux de 20 % pour les PME dès 2018. Par Jean-Christophe de Wasseige