Avec un recul moyen de 1,8% pour les 45 fonds de notre échantillon de fonds mixtes flexibles, cette catégorie de produits très populaire a bien résisté à la vague baissière. Et pas moins de 14 fonds sont même parvenus à dégager une performance positive. Les gestionnaires de ces produits ont une nouvelle fois confirmé leur capacité à pouvoir traverser les phases de forte volatilité sur les marchés financiers, en adaptant leur allocation d'actifs et en mettant rapidement en place des protections pour protéger leur capital.
...

Avec un recul moyen de 1,8% pour les 45 fonds de notre échantillon de fonds mixtes flexibles, cette catégorie de produits très populaire a bien résisté à la vague baissière. Et pas moins de 14 fonds sont même parvenus à dégager une performance positive. Les gestionnaires de ces produits ont une nouvelle fois confirmé leur capacité à pouvoir traverser les phases de forte volatilité sur les marchés financiers, en adaptant leur allocation d'actifs et en mettant rapidement en place des protections pour protéger leur capital. Avec la meilleure performance du semestre, PIMCO GIS Dynamic Multi Asset s'est très bien comporté et a pleinement justifié le rating cinq étoiles accordé par Morningstar. " Le degré de risque que nous prenons sera dépendant de notre analyse macroéconomique, indique Géraldine Sundstrom, gestionnaire du fonds. Nous avions au début de l'année une exposition sur les marchés boursiers légèrement inférieure à 40%, un niveau qui a été dramatiquement réduit vers 10% au début du printemps. " Au niveau du choix des valeurs, elle souligne que celles de qualité restent à privilégier dans les circonstances actuelles. " Nous continuons également d'apprécier les valeurs disruptives, une exposition qui nous a bien aidés. Ces derniers mois ont en effet permis de mettre en évidence la résilience de ces sociétés, qui sortiront renforcées par la crise. " Le portefeuille sera donc surpondéré sur la technologie et les soins de santé, et privilégiera des zones géographi- ques comme l'Asie, l'Amérique du Nord ou le Japon. Dans l'ensemble, les fonds qui ressortent parmi les premières positions (voir tableau) ont utilisé plus ou moins les mêmes éléments. Par exemple, le revenant Carmignac Patrimoine a pratiqué un virage vers les valeurs de croissance suite au départ d'Edouard Carmignac de la gestion des affaires courantes du fonds, et notamment le secteur technologique sous la direction de David Older. " Nous avons toutefois coupé très rapidement notre positionnement sur les actions, dont l'exposition nette (en prenant en compte les couvertures) est passée un moment à 0% tandis que les liquidités ont grimpé jusqu'à 25% des encours afin de protéger la performance ", souligne Didier Saint-Georges, membre du comité d'investissement stratégique chez Carmignac. Un autre moteur de performance chez Carmignac Patrimoine a été le positionnement sur les mines d'or qui ont favorisé le redressement du cours durant le printemps. Le positionnement sur le métal jaune a également constitué une stratégie mise en place chez Flossback von Storch Multiple Opportunities, R-co Valor ou FFG Global Flexible Sustainable (la version ISR de la stratégie BL Global Flexible gérée par Guy Wagner à la Banque de Luxembourg Investments). " Nous restons optimistes sur le long terme concernant le métal jaune ", indiquait d'ailleurs récemment le gestionnaire luxembourgeois. Un autre revenant dans les premières positions est DNCA Invest Evolutif, une stratégie qui a connu des moments difficiles suite au départ de l'équipe de gestionnaires en 2017, avec des actifs sous gestion qui avaient fortement fondu de 500 à environ 200 millions d'euros. La performance a été nettement positive depuis le début 2020, notamment grâce à un socle important de valeurs de croissance. Augustin Picquendar, cogestionnaire du fonds, souligne également que l'absence d'exposition sur le pétrole, la banque ou l'automobile lui a également permis de tirer son épingle du jeu. " Nous restons toutefois prudents avant la publication des résultats du deuxième trimestre et nous avons récemment relevé à nouveau le niveau de nos protections sur les indices boursiers. " Les flux sur les fonds flexibles ont également confirmé que les investisseurs font beaucoup plus rapidement des arbitrages pour se positionner sur les produits les mieux notés et plus performants qui ont confirmé durant cette crise leur capacité de protéger le patrimoine et de participer au redressement des cours. C'est ainsi que PIMCO GIS Dynamic Multi Asset a vu ses encours progresser de plus de 600 millions d'euros depuis le début de l'année, pour approcher désormais les 2,2 milliards d'euros. Parmi les autres vainqueurs du premier semestre, nous trouvons sans trop de surprise des noms tels que Flossbach von Storch Multiple Opportunities dont les encours ont encore grimpé de 2 milliards d'euros pour dépasser désormais la barre de 10 milliards d'euros. BL Global Flexible a également confirmé l'attrait des investisseurs, avec des encours qui ont progressé de plus de 200 millions d'euros. Enfin, R-co Valor a encore enregistré une progression de ses actifs sous gestion en dépit d'un recul de près de 3% depuis le début de l'année (et d'un plongeon de près de 35% entre février et mars). Le fonds reste très largement exposé sur les marchés d'actions, avec une proportion élevée exposée sur les mines d'or et les valeurs de qualité. " Après avoir atteint un point bas dans notre exposition sur les actions en début d'année (autour de 70% des actifs sous gestion), nous sommes remontés depuis à plus de 80% ", souligne Yoann Ignatiew, avec sans surprise des pondérations importantes sur la technologie, les mines d'or, la santé ou les valeurs liées à la consommation. " Nous restons toutefois prudents depuis quelques semaines en raison du manque de visibilité actuelle sur les résultats futurs ", ajoute-t-il. A noter également que les gestionnaires sont plus largement exposés que leurs concurrents sur le marché chinois, qui a représenté jusqu'à plus de 20% des actifs sous gestion. A noter que R-co Valor Balanced, la version plus équilibrée du fonds lancée en 2019 et qui reprend la sélection de titres de son grand frère avec une partie obligataire plus importante, a vu ses encours grimper de plus de 150 millions d'euros depuis le début de l'année. Sur un horizon de cinq ans, R-co Valor reste en tête du palmarès avec une performance annualisée de 5,7%, suivi par Flossbach von Storch Multiple Opportunities (+4,8%) et BL Global Flexible (+4,8%). Parmi les fonds flexibles, ceux qui visent à dégager un revenu attractif pour les investisseurs ont été davantage touchés durant le premier semestre, en raison notamment d'un positionnement souvent plus agressif sur les marchés du crédit et les actions à dividende élevé (dont la capacité à réaliser des versements a été mise en doute ces derniers mois). Avec un recul moyen de 4,7% depuis le début de l'année, ils affichent également une performance annualisée négative sur un horizon de trois ans (-0,8%). Le but premier de ces produits n'est toutefois pas de dégager une progression de leur valeur nette d'inventaire d'une année sur l'autre mais de pouvoir verser régulièrement (trimestriellement, semestriellement ou annuellement) des revenus attrayants aux investisseurs. Le rendement moyen de ces produits devrait encore atteindre 4,5% sur l'ensemble de l'année. Candriam Multi-Asset Income & Growth et Fidelity Global Multi-Asset Income sont les deux produits de cette catégorie qui affichent une notation quatre étoiles chez Morningstar et le fonds de Candriam est le seul à avoir dégagé une progression de sa valeur d'inventaire en 2020.