En ces temps devenus très digitaux, le baromètre de la société de l'information réalisé par le SPF Economie est une lecture très intéressante. Sa dixième édition est sortie la semaine dernière. La Belgique recule de la 8e à la 12e place de l'i...

En ces temps devenus très digitaux, le baromètre de la société de l'information réalisé par le SPF Economie est une lecture très intéressante. Sa dixième édition est sortie la semaine dernière. La Belgique recule de la 8e à la 12e place de l'indice DESI (Digital Economy and Society Index). Elle reste au-dessus de la moyenne des 27 Etats membres mais paie un certain nombre de manquements dont le retard de la 5G. Même place au classement WiD (Women in Digital). Cet indice évalue comment les Etats membres comblent le fossé numérique entre hommes et femmes. Avec 52,79 sur 100, la Belgique fait mieux que l'an dernier mais reste en dessous de la moyenne. Par contre, au niveau de la fracture numérique, la Belgique se classe parmi les bons élèves de la classe européenne avec 5,9% d'individus entre 16 et 74 ans n'ayant jamais utilisé internet (8,8 pour la moyenne européenne). Sans surprise, les achats en ligne ont explosé en 2020: 73% des Belges y ont eu recours (65% en Europe). Enfin, l'e-government peut aussi mieux faire. Seuls 61% de nos citoyens ont utilisé internet (boîtier eiD, itsme, etc.) pour leurs relations avec les services publics. Cela progresse mais nous restons dans le ventre mou européen.