La Belgique continue à caracoler en tête du peloton européen en matière d'inflation. Elle atteignait 2,65 % en janvier, selon les derniers chiffres du SPF Economie. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis 2012. Cette inflation n'est, en soi, pas problématique. Elle le devient cependant quand on la combine avec le mécanisme de l'indexation automatique des salaires : l'indice-pivot devrait être franchi en mai, à peine un an après l'in...

La Belgique continue à caracoler en tête du peloton européen en matière d'inflation. Elle atteignait 2,65 % en janvier, selon les derniers chiffres du SPF Economie. Il s'agit du niveau le plus élevé depuis 2012. Cette inflation n'est, en soi, pas problématique. Elle le devient cependant quand on la combine avec le mécanisme de l'indexation automatique des salaires : l'indice-pivot devrait être franchi en mai, à peine un an après l'indexation précédente. Deux hausses salariales successives ce qui, regrette Agoria, la fédération de l'industrie technologique, " menace d'annuler les progrès réalisés par notre économie en termes de compétitivité ". Agoria suggère de plafonner l'indexation aux plus bas salaires, jusqu'à 1.560 euros. D'où provient cette inflation belge, plus élevée que dans les pays voisins ? Une étude de l'Observatoire des prix, dont les résultats intermédiaires ont été publiés en novembre, pointait une hausse particulièrement forte dans les télécoms, secteur dans lequel la concurrence serait moins aiguë qu'ailleurs. L'inflation est également élevée dans l'horeca et l'énergie (ici en raison notamment de dispositions fiscales). Pour l'heure, ni le gouvernement fédéral ni les Régions n'ont pris de mesures pour juguler les hausses " anormales " dans certains secteurs économiques, surtout de services. La politique des prix demeure une compétence fédérale mais une partie des services inflationnistes (déchets, énergie, etc.) relèvent des Régions. A terme, le retour de l'inflation guette tous les pays européens en raison du vieillissement des populations, estimait le professeur de Finances George Hübner (HEC Liège) interrogé par la RTBF. Quel est donc ce lien, a priori étonnant, entre inflation et vieillissement ? Quand vous travaillez, vous ne dépensez généralement pas tout ce que vous gagnez ; en revanche, une fois retraité, vous utilisez votre épargne et vous tendez ainsi à dépenser plus que ce que vous gagnez. La démographie pèsera donc à l'avenir sur l'évolution des prix et, par là, sur l'indexation des salaires. CHRISTOPHE DE CAEVELA terme, le retour de l'inflation guette tous les pays européens en raison du vieillissement des populations.