La 16e édition de la Solheim Cup se dispute, cette fin de semaine, sur le parcours écossais du PGA Centenary, à Gleneagles. Equivalent féminin de la Ryder Cup, le tournoi opposera les 12 meilleures joueuses européennes à leurs homologues américaines. Au programme : huit duels en foursomes, huit en fourballs et, pour terminer, 12 singles. Le tout en match play, évidemment.
...

La 16e édition de la Solheim Cup se dispute, cette fin de semaine, sur le parcours écossais du PGA Centenary, à Gleneagles. Equivalent féminin de la Ryder Cup, le tournoi opposera les 12 meilleures joueuses européennes à leurs homologues américaines. Au programme : huit duels en foursomes, huit en fourballs et, pour terminer, 12 singles. Le tout en match play, évidemment. Depuis la création de l'épreuve en 1990, les Américaines ont soulevé le trophée à 10 reprises, contre cinq pour les Européennes. Lauréates des deux dernières éditions, les joueuses américaines partiront à nouveau favorites à Gleneagles. Mais on sait que dans ce genre de format très particulier, la hiérarchie du ranking ne fait pas loi. Tout se joue, d'abord, dans la tête et dans la gestion des émotions ! Les soeurs Korda seront les grandes attractions du tournoi. Filles de l'ancien champion de tennis tchèque Petr Korda, n°2 mondial en 1998, elles ont vite échangé la raquette pour le driver. Et elles pointent désormais, l'une et l'autre, dans le top 20 mondial. Avec, en toile de fond, une étonnante curiosité. Elles ont, en effet, chacune remporté l'Open d'Australie : Jessica en 2012 et Nelly en 2018. " Nous devons avoir une bonne étoile dans ce pays. C'est en effet lors de l'Open d'Australie de Melbourne que papa avait gagné, en 1998, le seul tournoi du Grand Chelem de sa carrière ", s'exclament les deux soeurs, unies comme les cordes d'une raquette ! Dans la famille Korda, le sport est élevé au rang de religion. Le tennis a montré la voie. Avec Petr, bien sûr. Mais son épouse Regina a participé, dans la même discipline, aux Jeux olympiques de Séoul en 1988 et Benjamin, le fils cadet, fait partie des grands espoirs juniors. Nelly, 20 ans, et Jessica, 26 ans, ont préféré faire carrière sur les greens. Nées aux Etats-Unis, elles ont grandi sous le soleil de la Leadbetter Academy de Floride et défendront donc le drapeau américain à Gleneagles. Les soeurs suédoises Annika et Charlotta Sörenstam avaient déjà participé ensemble à la Solheim Cup de 1998. Mais ce sera une première sous la bannière étoilée. Et sans doute pas une dernière ! Les deux championnes, grandes et élancés, ont la compétition dans la peau et du talent plein le swing. De l'avis unanime, Nelly a un encore un énorme potentiel de progression. Déjà membre du top 10 mondial, elle est appelée à escalader encore plusieurs marches. " Elle n'a pas de limite, confie Julie Inkster, la capitaine de l'équipe américaine. Elle doit juste parfois faire preuve d'un peu plus de patience. " En fait, secrètement, les deux sisters rêvent de réaliser en golf la même carrière que Venus et Serena Williams en tennis. En retrait, Petr Korda suit leur évolution pas à pas. Un moment, il jouait au caddie et portait souvent leur sac sur les grands tournois. Là, en manager expérimenté, il s'occupe de gérer leur agenda de stars montantes.