Depuis le début de l'année, les performances des trois champions belges engagés sur l'European Tour sont plu- tôt mitigées. L'occasion est donc belle pour Thomas Pieters, Nicolas Colsaerts et Thomas Detry de frapper un grand coup, du jeudi 17 au dimanche 20 mai, lors du Belgian Knockout qui se dispute sur le parcours anversois de Rinkven.
...

Depuis le début de l'année, les performances des trois champions belges engagés sur l'European Tour sont plu- tôt mitigées. L'occasion est donc belle pour Thomas Pieters, Nicolas Colsaerts et Thomas Detry de frapper un grand coup, du jeudi 17 au dimanche 20 mai, lors du Belgian Knockout qui se dispute sur le parcours anversois de Rinkven. Créé à l'initiative de Thomas Pieters en personne, cet Open de Belgique new-look replace définitivement notre pays sur la carte du golf international. Ce n'est pas un hasard si l'European Tour s'est impliqué personnellement dans l'organisation de l'événement. Avec un prize money d'un million d'euros, le Belgian Knockout présente un profil plutôt modeste à l'échelle mondiale. L'affiche du tournoi a néanmoins belle allure, avec quelques joueurs de très bon niveau. On pense bien sûr au triumvirat belge, mais aussi au Néerlandais Joost Luiten, à l'Anglais Chris Wood, au Suédois Robert Karlsson, aux Français Romain Wattel et Romain Langasque. Et même le Danois Thomas Bjorn, capitaine de l'équipe européenne de Ryder Cup, sera présent ! Pour cette pendaison de crémaillère, les organisateurs ont opté pour un format de jeu inhabituel. Les deux premiers tours se disputeront de façon classique, en stroke play. Ensuite, les 64 joueurs ayant passé le cut se retrouveront dans un tableau à élimination directe (comme en tennis) et s'affronteront sur neuf trous. Avec cette formule originale et spectaculaire qui entretiendra le suspense jusqu'au dimanche, les organisateurs espèrent conquérir un public plus jeune et plaire aux télévisions. Le succès populaire de cet Open de Belgique dépendra en grande partie des performances des joueurs belges. Devant leurs supporters, ceux-ci ont un beau coup à jouer. Très irrégulier depuis un an, Thomas Pieters vient de quitter le top 50 mondial et a hâte de retrouver ses meilleures sensations. Sur ses terres anversoises, il se sentira pousser des ailes. Jeune papa, Nicolas Colsaerts a, lui aussi, besoin de se réveiller et de marquer de bons points pour réintégrer le top 100 mondial. Quant à Thomas Detry, qui signe un remarquable début de carrière, il rêve de remporter cette année son premier tournoi sur le circuit européen. Pourquoi ne pas imaginer un sacre dans son cher plat pays ? Grâce à quelques wild cards, sept autres joueurs belges sont également annoncés sur le tee n°1 : les pros Christopher Mivis, Hugues Joannes et Kevin Hesbois et les amateurs Jean de Wouters, Yente Van Doren, Alan De Bondt et Adrien Dumont de Chassart. Bref, il y a mille bonnes raisons pour les passionnés du swing de se rendre à ce premier Open de Belgique depuis l'an 2000, au Rinkven International GC !