Le numérique et les livreurs de pizza ont tué l'esprit d'entreprise aux Etats-Unis. C'est en tout cas ce que pense Tyler Cowen, un célèbre économiste américain, professeur à la George Mason University (Virginie). En mars de cette année, il a publié The Complacent Class, un livre choc qui démontre que les Américains sont passés d'une culture de la contestation à une culture du Prozac et des tranquillisants.
...

Le numérique et les livreurs de pizza ont tué l'esprit d'entreprise aux Etats-Unis. C'est en tout cas ce que pense Tyler Cowen, un célèbre économiste américain, professeur à la George Mason University (Virginie). En mars de cette année, il a publié The Complacent Class, un livre choc qui démontre que les Américains sont passés d'une culture de la contestation à une culture du Prozac et des tranquillisants. Tyler Cowen décrit une Amérique qui est bien souvent aux antipodes de ce que le monde pense, et surtout de ce que les Américains pensent d'eux-mêmes. L'économiste démontre que ceux-ci ont développé une aversion croissante au risque. Une preuve ? Ils déménagent moins que par le passé. Et quand on dit déménager, c'est bien entendu entre les différents Etats américains. Les migrations inter-Etats ont baissé de moitié depuis les années 1960 alors qu'historiquement, si les Américains habitaient souvent dans des maisons en bois, c'était pour faciliter leur mobilité. En cas de crise dans un Etat, hop ! ils la quittaient pour refaire leur vie ailleurs. Autre constat : les Américains entreprennent moins. La presse parle à longueur de journée de Google, Facebook, Apple et autres Amazon, autant de succès made in USA... Mais ces arbres gigantesques cachent une forêt qui rétrécit de jour en jour. Le nombre de chefs d'entreprise de moins de 30 ans a baissé de deux tiers depuis les années 1980. Pire encore, Tyler Cowen remarque que le numérique et la pizza ont tué l'esprit de conquête de ses compatriotes. Selon lui, grâce - ou plutôt à cause - d'Amazon et des livreurs de pizza, les Américains ne sont en effet jamais aussi peu sortis de chez eux. Tyler Cowen estime que l'innovation numérique est surtout mise au service du divertissement et que les Américains sont devenus passifs. Ils sont passés d'une culture de liberté, incarnée par la voiture, à une culture d'aliénation par le smartphone. Bref, ils s'abrutissent et deviennent "risquophobes". Pas avare d'expressions chocs, l'économiste décrit une jeunesse américaine qui est passée du LSD au Prozac. Les ados passent 70 heures par semaine devant leurs écrans, un chiffre qui expliquerait à lui seul la nouvelle passivité de l'Amérique profonde. Amid Faljaoui