En 2003, le dessinateur Guy Delisle montrait dans son album Pyongyang le quotidien des habitants de la plus imperméable des dictatures au monde, la Corée du Nord. Une rare incursion sous forme d'un reportage dessiné, comme un écho à la longue liste de livres d'analyse politique et historique écrits sur le régime, ou de récits basés sur le témoignage de " rescapés " de cet enfer au nord du 38e parallèle. Mais le pays n'a pas souvent inspiré les auteurs de fiction, et encore moins avec un aussi grand souci d'immersion que dans L'Etoile du Nord. D'où l'intérêt de l'ouvrage de l'ouvrage du Britannique D.B. John, ancien éditeur jeunesse converti au roman d'espionnage, qui propose une histoire où le réalisme compte autant que le suspense, par a...