Plus qu'un roman, la romancière Véronique Olmi nous livre une page d'histoire sur laquelle la France a mis un couvercle: celle des enfants de l'Assistance publique et des colonies pénitentiaires agricoles dans lesquelles ces mômes étaient traités comme de véritables forçats. Le Gosse est l'histoire de Joseph, né en 1919 d'une "gueule cassée" de la Première Guerre mond...

Plus qu'un roman, la romancière Véronique Olmi nous livre une page d'histoire sur laquelle la France a mis un couvercle: celle des enfants de l'Assistance publique et des colonies pénitentiaires agricoles dans lesquelles ces mômes étaient traités comme de véritables forçats. Le Gosse est l'histoire de Joseph, né en 1919 d'une "gueule cassée" de la Première Guerre mondiale qu'il n'a pas connu et d'une mère plumassière qui meurt après un avortement qui a mal tourné. L'orphelin vit avec sa grand-mère qui en a la tutelle mais aussi sous la surveillance de la nation, censée "veiller au grain". Hélas, la grand-mère perd la boule et il est décidé que Joseph deviendra "pupille de la nation", enfant de l'Assistance publique. Du jour au lendemain, ce gamin qui adorait Paris et l'école se retrouve vêtu comme un bagnard, le crâne rasé, sabots aux pieds, au service d'une famille de fermiers picards. Et parce qu'au moindre écart de conduite, la République française prend des mesures "éducatives", le voilà ensuite détenu à la colonie pénitentiaire agricole de Mettray, où il connaît l'enfer pendant plusieurs années. Heureusement, le salut viendra de la musique mais aussi d'un amour interdit qui donnera la force au gosse de tenir debout, ne pas mourir. Il faut s'accrocher face à l'histoire de cette enfance sacrifiée. Car ce récit, romancé mais bougrement bien documenté sur une réalité qui dépasse l'entendement et existait en plein coeur du pays des droits de l'homme, au 20e siècle, se déroule à hauteur et tout entier dans la tête de celui dont on a volé - pire: souillé - l'innocence. L'écriture de Véronique Olmi y est cash, ne tournant pas autour du pot pour nous relater l'innommable de ce roman coup-de-poing sur le rôle et l'ingérence de l'Etat dans la vie des citoyens...