Qu'a mis ce garçon dans son texte au point d'être à deux doigts de réussir à nous faire employer des gros mots comme page-turner? L'intrigue du premier roman de Thomas André est pourtant simple: c'est l'été, le jeune Marius par...

Qu'a mis ce garçon dans son texte au point d'être à deux doigts de réussir à nous faire employer des gros mots comme page-turner? L'intrigue du premier roman de Thomas André est pourtant simple: c'est l'été, le jeune Marius participe à un tournoi de tennis amateur dans le sud de la France. Le temps de la compétition, il vit avec Alice et son frère Cédric dans la maison de vacances de leurs parents. Marius survit laborieusement dans le tournoi. Sa vie entre les matchs n'est guère plus simple. Et entre les sorties, son amitié/rivalité avec Cédric et les possibles premiers amours qui se profilent, le jeune garçon a l'air un peu perdu... Marius met bien plus d'effet dans ses coups droits que Thomas André dans ses phrases, plutôt du genre simples et directes. L'auteur recrée pourtant à merveille la langueur de l'été, cette saison de tous les possibles où, de petites victoires en grosses déceptions, mille vies s'offrent à vous. Des sensations qui perdurent longtemps après la lecture. Pardon, donc, pour cet autre poncif, mais voilà bien un auteur à suivre...