C'était attendu : après avoir tourné la page du nucléaire qui doit disparaître pour de bon en 2022, l'Allemagne s'apprête à faire de même avec le charbon....

C'était attendu : après avoir tourné la page du nucléaire qui doit disparaître pour de bon en 2022, l'Allemagne s'apprête à faire de même avec le charbon. Premier producteur mondial de lignite, sa forme la plus polluante, le pays devra avoir fermé toutes ses centrales au charbon pour 2038. Le gouvernement Merkel vient d'annoncer un plan d'accompagnement de 40 milliards d'euros destinés aux industriels (26 milliards) et aux régions concernées (14 milliards) afin qu'elles stimulent une économie de substitution et de transition. Des indemnisations sont aussi prévues pour les travailleurs jusqu'en 2043. Le charbon assure 19 % des approvisionnements énergétiques de l'Allemagne et représente 50.000 emplois. La première centrale doit fermer en décembre de cette année.