La semaine dernière, le gouvernement allemand a revendu les 9,9% qu'il détenait encore dans Lufthansa, solde du plan de sauvetage négocié en jui...

La semaine dernière, le gouvernement allemand a revendu les 9,9% qu'il détenait encore dans Lufthansa, solde du plan de sauvetage négocié en juin 2020. Cette opération est estimée aux alentours du milliard d'euros, avec un joli bénéfice de 760 millions pour l'Etat. Au passage, Klaus-Michael Kühne, le patron de l'entreprise de logistique Kühne+Nagel et client majeur de Lufthansa Cargo, a encore augmenté sa part dans l'actionnariat de la compagnie. Avec 17,5%, il est aujourd'hui l'actionnaire de référence. Si Lufthansa a remboursé toutes les aides reçues, elle demeure fragile sur le plan financier et ses plans (nouvelle compagnie à coûts réduits, vente de Lufthansa Technik, etc.) sont loin de faire l'unanimité.