A la ritournelle du " C'était mieux avant ", pas sûr que Marc Metdepenningen y réponde par la positive, du moins en ce qui concerne son sujet de prédilection, l'actualité judiciaire qu'il suit depuis plus de 30 ans pour les lecteurs du journal Le Soir. Les cas d'espèce repris dans son ouvrage Crimes et châtiments dans l'histoire judiciaire belge datent tous du 19e siècle ou du tournant du 20e. Et force est de constater que la nature humaine n'a pas énormément changé depuis. Voici un siècle, l'appât du gain motivait déjà le criminel, et les amants cherchaient déjà à se débarrasser du conjoint encombrant. " A cette période, le crime était bien plus répandu ", résume le journaliste.
...