L'appellation ludospace est la contraction des termes " ludique " et " monospace ". L'idée est de réaliser une synthèse entre les utilitaires légers et les véhicules de loisirs. Les ludospaces tiennent donc parfaitement leur place au Salon de Bruxell...

L'appellation ludospace est la contraction des termes " ludique " et " monospace ". L'idée est de réaliser une synthèse entre les utilitaires légers et les véhicules de loisirs. Les ludospaces tiennent donc parfaitement leur place au Salon de Bruxelles 2019, qui se tient jusqu'à ce dimanche 27 janvier. La recette : prenez une fourgonnette, ajoutez-lui une banquette arrière, une bonne dose d'insonorisants, une plus large palette d'équipements ; et vous obtenez un véhicule à la fois pratique et ludique. Un ludospace n'est certes pas aussi raffiné qu'un monospace, mais son prix est moins élevé et le toit rehaussé offre un grand volume de coffre. Les portes arrière coulissantes sont également très pratiques au quotidien. L'idée n'est pas nouvelle et c'est en 1996, avec l'apparition des Citroën Berlingo et Peugeot Partner, que le phénomène des ludospaces a vraiment décollé. Puis est apparu le Renault Kangoo et les autres concurrents. Aujourd'hui, le club des ludospaces compacts compte sept membres : les Citroën Berlingo, Fiat Doblo, Ford Tourneo Connect, Opel Combo, Peugeot Rifter, Renault Kangoo et Volkswagen Caddy. Des modèles au style cubique, mais vraiment pratiques. De quoi inspirer les familles friandes de solutions rationnelles.