Parmi les nombreux exemples cités dans ce livre, celui de Jeff Bezos, le fondateur du célèbre Amazon, est l'un des plus intéressants. Tim Harford détaille sur plusieurs pages les débuts du mythique site d'e-commerce. Un début à l'opposé de ce qu'Amazon représente aujourd'hui : l'efficacité ordonnée. " L'histoire d'Amazon est une longue suite d'objectif...

Parmi les nombreux exemples cités dans ce livre, celui de Jeff Bezos, le fondateur du célèbre Amazon, est l'un des plus intéressants. Tim Harford détaille sur plusieurs pages les débuts du mythique site d'e-commerce. Un début à l'opposé de ce qu'Amazon représente aujourd'hui : l'efficacité ordonnée. " L'histoire d'Amazon est une longue suite d'objectifs démesurés, de combats violents et de milliards gaspillés. Un vrai 'bordel'", lance d'emblée l'auteur. A ses débuts en 1995, l'entreprise n'était tout simplement pas prête et manquait cruellement d'organisation. " La première semaine, Amazon vendit pour 12.000 dollars de livres, mais n'en expédia que pour 846 dollars. Au cours de la seconde, n'ayant toujours pas rattrapé le retard de la première, il en expédia pour 7.000 dollars alors que les ventes atteignaient 14.000 dollars ", explique Tim Harford. Jeff Bezos ne prenait même pas le temps de réorganiser ses retards. Il se lançait des défis encore plus grands en acceptant un référencement sur Yahoo ! ou en proposant le renvoi des livres dans les 30 jours. " Il ne savait pas comment il allait tenir ses promesses. Il ne doutait pourtant pas qu'il allait trouver quelque chose ". L'expansion qui suivit avec la vente d'ustensiles de cuisine puis de jouets se fit dans ce même chaos, au point d'arriver à Noël, en 2001, à une situation proche de la banqueroute. " Amazon parvint à survivre à la faveur d'une combinaison d'improvisation, de chance et de foi, explique Brad Stone, journaliste et écrivain, dans la biographie qu'il a consacrée à Jeff Bezos. Le CEO américain se plaisait d'ailleurs à rappeler, à l'époque, son goût pour la désorganisation. " Si vous planifiez sur plus de 20 minutes dans notre environnement, vous perdez du temps ", indique encore l'ouvrage.