Un rapport de Deloitte a démontré qu'une entreprise qui intègre la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est 16% plus rentable que ses homologues qui ne le font pas. Aujourd'hui, placer le développement durable au coeur du business ne relève donc plus seulement de l'éthique, c'est aussi bénéfique. Formés à l'ISTEC et l'IE Business School de Madrid, Théodore de Ville de Goyet et Santiago Torres, 24 et 25 ans, l'ont bien compris. Ils ont créé en février 2019 W-Agency, une agence de consultance et de services spécialisée en RSE. " Nous voulions lancer une start-up qui ait du sens, qui s'inscrivait dans l'actualité ", relate Santiago Torres.
...

Un rapport de Deloitte a démontré qu'une entreprise qui intègre la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est 16% plus rentable que ses homologues qui ne le font pas. Aujourd'hui, placer le développement durable au coeur du business ne relève donc plus seulement de l'éthique, c'est aussi bénéfique. Formés à l'ISTEC et l'IE Business School de Madrid, Théodore de Ville de Goyet et Santiago Torres, 24 et 25 ans, l'ont bien compris. Ils ont créé en février 2019 W-Agency, une agence de consultance et de services spécialisée en RSE. " Nous voulions lancer une start-up qui ait du sens, qui s'inscrivait dans l'actualité ", relate Santiago Torres. Le déclic est venu à la fin de leurs études. " Lors de foires où les étudiants rencontrent des dirigeants de société, on s'est rendu compte que les grosses entreprises qui ne prenaient pas en compte les enjeux sociétaux et environnementaux avaient plus de mal à recruter. Le salaire ne suffit plus à attirer les talents. Intégrer un vrai programme RSE dans ses activités est devenu une nécessité. On a donc planché sur des solutions pour intégrer le développement durable dans les entreprises. On a d'abord dirigé des projets pilotes par le biais desquels on a développé des solutions, qui touchent à la fois l'environnement écologique et celui du travail en interne. " Fin 2018, les deux comparses remportent le concours européen Venture Lab qui met en compétition des start-up. " Cela nous a convaincus de nous lancer. Nous étions en contact avec des coachs, des mentors, des investisseurs, etc. " Même si sur ce point, le duo a décidé de se lancer sans appui extérieur pour garder son indépendance et le contrôle total du projet. " On a investi nous-mêmes quelques milliers d'euros et limité les coûts en prenant tout en charge : création du site, développement de la méthodologie, prospection, etc. " Et trois mois après le lancement de W-Agency, l'agence était rentable ! Un succès qui s'explique en partie par son unicité. " On a encore peu de concurrents. Ce sont soit des agences de communication qui ouvrent une cellule interne autour de cet aspect et proposent de la communication durable qui, selon nous, s'apparente plus souvent à du green washing, soit des cabinets de consultance qui rendent des rapports d'audit qui, hélas, finissent souvent cloués au mur. Nous, on propose de vraies actions. " W-Agency n'est pas seulement une unité de consultance, mais aussi de services. Concrètement, son travail se déroule en trois phases. " On débute par l'évaluation : on regarde ce qui a déjà été fait du point de vue de la RSE, du développement durable. Après ce screening, on met des actions en place. On travaille sur l'implémentation d'actions concrètes à répercussions immédiates pour que le développement durable s'inscrive dans l'ADN du client. C'est la partie sur laquelle on se rémunère. Enfin, on passe à la communication pour valoriser ces actions et les faire connaître auprès des parties prenantes. " Aujourd'hui composée du tandem et de stagiaires, l'agence compte une quinzaine de clients avec un contrat moyen tournant autour de 10.000 euros. " Le tarif varie selon la demande et la taille et de l'entreprise. Mais on essaie toujours d'apporter une approche globale et de définir une stratégie à long terme. On a déjà travaillé pour 6.000 euros avec des agences événementielles qui voulaient limiter l'impact de leurs projets sur l'environnement. Mais on peut monter à 50.000 euros sur l'année avec des entreprises qui veulent se lancer à fond dans la RSE. Et surtout, on assure le suivi. On propose aussi une plateforme qui permet de centraliser et valoriser les initiatives. On veut convaincre plus de multinationales de l'importance de la RSE. Le développement durable amène au business des parts de marché, attire des talents, permet de répondre à des appels d'offre, construit une meilleure image... Notre objectif est de réveiller les consciences ! "