En 2014, la Région bruxelloise attribue au groupe Droh ! me l'aménagement de l'hippodrome de Boitsfort, abandonné par les courses de chevaux depuis la fin des années 1980. L'endroit, ouvert depuis 1875 mais ruiné par le désengagement, fait l'objet d'un projet de Melting Park, mêlant nature, sport, culture, éducation et détente, qui devrait définitivement s'ouvrir en 2019 : 250.000 visiteurs annuels sont attendus... si les recours du voisinage et l'imbroglio des permis de construire se résolvent. C'est donc dans un environnement partiellement restauré, proche d'un golf en fonction, que se tient jusqu'aux portes de l'automne, une exposition de photographies. Installées sur le recto/verso d'un mur de toile devant la tribune, ces images sont celles des ateliers Contraste et d'une soixantaine de photographes peu ou prou inspirés par le lieu. De la mise en scène théâtralisée de Béatrice Jourdeuil aux beaux portraits réalistes de Jean-Noël Guillemain, il y a d'autant plus matière à déambulation et promenade que cet espace en ville, débouchant vers la forêt de Soignes, reste exceptionnel. Jusqu'au 20 septembre entrée libre, www.drohme.be

Par Philippe Cornet