L'heure est décidément au pilotage à distance dans la grande distribution. Alors qu'Ahold Delhaize vient de nommer à la tête de sa filiale belge un brand manager (pas un CEO) devant rapporter au COO Pays-Bas et Belgique, le géant Carrefour annonçait la semaine dernière la nomination de Guillaume de Colonges en tant que directeur exécutif Europe du Nord et de l'Est (Belgique, Po...

L'heure est décidément au pilotage à distance dans la grande distribution. Alors qu'Ahold Delhaize vient de nommer à la tête de sa filiale belge un brand manager (pas un CEO) devant rapporter au COO Pays-Bas et Belgique, le géant Carrefour annonçait la semaine dernière la nomination de Guillaume de Colonges en tant que directeur exécutif Europe du Nord et de l'Est (Belgique, Pologne et Roumanie). A 48 ans, ce dernier assurera dans le même temps la direction opérationnelle de Carrefour Belgique, remplaçant à ce poste François- Melchior de Polignac qui se voit confier de nouvelles fonctions à Paris aux côtés de son prédécesseur Gérard Lavinay. Par ces manoeuvres, les deux mastodontes de la distribution renforcent leur emprise sur notre pays, désormais jugé trop petit que pour disposer d'un CEO à temps plein. Dans le cas de Carrefour, ce jeu de chaises musicales fait suite à l'arrivée cet été d'Alexandre Bompard à la tête du groupe. L'homme vient de composer une nouvelle équipe de direction chargée de définir et de mettre en oeuvre un grand plan de transformation (notamment digitale) destiné à faire face aux nombreux défis posés par une concurrence de plus en plus féroce. Depuis 2014, Guillaume de Colonges était directeur exécutif de Carrefour Pologne. Cet économiste de formation, qui a complété son cursus par un programme avancé en management à Harvard, a toujours travaillé pour Carrefour. Il débute sa carrière en 1992 comme chef de rayon à Carrefour Anglet, puis occupe différents postes opérationnels dans les hypermarchés en France et en Pologne. Il acquiert par la suite une expérience fonctionnelle en tant que directeur commercial et supply chain, puis comme directeur d'exploitation des supermarchés et hypermarchés en Turquie et à Taïwan entre 2000 et 2008. L'homme devient alors directeur général de Carrefour en Malaisie, à Singapour, puis en Turquie. Jérémie Lempereur