La pandémie et ses conséquences sur les voyages frappent durement les loueurs de voitures. Si Europcar va bénéficier d'une aide de l'Etat, Avis fait ét...

La pandémie et ses conséquences sur les voyages frappent durement les loueurs de voitures. Si Europcar va bénéficier d'une aide de l'Etat, Avis fait état d'une chute de revenus de 80 %. Quant à Hertz, il est au bord du dépôt de bilan. Il a manqué des paiements substantiels pour le leasing de ses voitures. Ses créanciers lui ont laissé jusqu'au 22 mai (au lieu du 4 initialement prévu) pour trouver une structure de financement crédible et une stratégie en phase avec la situation sanitaire. Sans quoi, ce serait la faillite pure et simple. Depuis la mi-mars, le numéro un mondial du secteur est à la recherche d'argent frais et d'économies. Il s'est déjà séparé de 10.000 de ses 38.000 employés mais présente encore une dette de 17 milliards de dollars.