L'information a été révélée par L'Echo le week-end dernier et n'a toujours pas été confirmée au moment d'écrire ces lignes : Ineos envisagerait d'investir 2,...

L'information a été révélée par L'Echo le week-end dernier et n'a toujours pas été confirmée au moment d'écrire ces lignes : Ineos envisagerait d'investir 2,7 milliards d'euros dans deux usines sur le port d'Anvers, sur des terrains occupés par d'autres entreprises au nord de Lillo. Le groupe chimique britannique voudrait construire un craqueur, une installation qui transforme l'éthane en éthylène, une des matières de base de l'industrie chimique. Ainsi qu'une unité de conversion du propane en propylène, très utilisé dans l'industrie du plastique. Ineos aurait choisi la métropole aux dépens de Rotterdam en raison de la proximité avec les principaux clients de ces deux nouvelles usines. Cet investissement, porteur de 500 emplois, placerait Anvers dans le top chimique mondial.