Créé à Paris le 28 juin 1841, Giselle est l'un des ballets les plus fameux de l'histoire de la danse, trouvant sa forme actuelle dans une mise en scène créée à la fin du 19e siècle par le Ballet impérial de Saint- Pétersbourg. Mais ces prémices se fondent rapidement dans la version propos...

Créé à Paris le 28 juin 1841, Giselle est l'un des ballets les plus fameux de l'histoire de la danse, trouvant sa forme actuelle dans une mise en scène créée à la fin du 19e siècle par le Ballet impérial de Saint- Pétersbourg. Mais ces prémices se fondent rapidement dans la version proposée par Akram Khan pour deux soirées exceptionnelles à Charleroi. Né à Londres en 1974 dans une famille originaire du Bangladesh, l'artiste se fait remarquer chez Peter Brook avant de débuter une carrière de danseur, notamment en passant par l'école bruxelloise d'Anne Teresa De Keersmaeker. En 2016, à la demande de l'English National Ballet dont il est chorégraphe-résident, il accepte de revisiter la trame originale de Giselle, contant l'intense relation amoureuse entre une jeune paysanne et un noble jouant de ses sentiments. Akram Khan transpose la romance dans le contexte contemporain, déjà marqué par les flux de réfugiés en quête d'une Europe bienveillante, et implante le ballet dans une communauté de migrants contraints à une existence précaire. Giselle devient une femme faisant face aux tourments amoureux comme politiques, la fable du 19e siècle prenant une gravité supplémentaire et d'autres parfums musicaux, sous la conduite de Vincenzo Lamagna et de ses habiles ajouts électroniques. La version carolo est menée en compagnie des danseurs du renommé Ballet Vlaanderen. z